BST reconnaisse la fatigue des équipages

Ottawa, 31 octobre 2016 — Le Bureau de la sécurité des transports a publié aujourd’hui sa Liste de surveillance qui identifie les enjeux de sécurité afin d’améliorer les différentes industries des transports au Canada.

« La gestion de la fatigue devrait être fondée sur la science et non pas sur des impératifs d’efficacité opérationnelle. »  

« Nous sommes ravis que le BST reconnaisse officiellement la gestion de la fatigue en l’ajoutant à la Liste de surveillance, a expliqué Doug Finnson, président de la CFTC.

La liste, qui totalise 10 sujets, identifie 4 enjeux spécifiques à l’industrie ferroviaire. Des changements notables incluent le démantèlement de la sécurité aux passages à niveau et l’ajout de la gestion des équipages des trains.

Tout comme dans les années passées, le transport des liquides inflammables par rail, le respect des indications des signaux ferroviaires et les enregistreurs audio-vidéo de bord restent sur la liste.

La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada, qui représente environ 12 000 travailleurs dans l’industrie ferroviaire, effectue des représentations auprès du gouvernement fédéral depuis 20 ans afin de faire en sorte que la gestion de la fatigue soit une priorité. La fatigue des équipages est un enjeu majeur de sécurité tant pour les travailleurs que pour le public.

« Nous sommes ravis que le BST reconnaisse officiellement la gestion de la fatigue en l’ajoutant à la Liste de surveillance, a expliqué Doug Finnson, président de la CFTC. La réduction de la fatigue des équipages est une priorité pour notre syndicat. Cette annonce devrait contribuer à mieux faire connaître l’enjeu et entraîner des actions concrètes de la part du gouvernement et de l’industrie. »

« La gestion de la fatigue devrait être fondée sur la science et non pas sur des impératifs d’efficacité opérationnelle. »

Toutefois, le syndicat est moins enthousiaste en ce qui a trait à la suppression de la sécurité aux passages à niveau de la liste du BST. Bien que les accidents aux passages à niveau soient moins fréquents en moyenne depuis 5 ans, des statistiques récentes démontrent que les incidents sérieux ont augmenté dans la dernière année.

La Liste comprend également deux enjeux qui font état des inquiétudes du BST concernant le mécanisme de surveillance du système de gestion de la sécurité et la rapidité avec laquelle Transports Canada s’attaque à ses recommandations. Les Teamsters sont non seulement préoccupés par le système de gestion de la sécurité depuis fort longtemps, mais également par l’absence de contrôle réglementaire.

« N’oublions pas que l’objectif de toutes les parties prenantes de l’industrie devrait être d’assurer la sécurité des travailleurs et du public, conclut Doug Finnson. C’est la raison pour laquelle la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada a toujours prôné un système de gestion de la sécurité efficace et transparent. »



La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada, qui représente environ 12 000 travailleurs dans l’industrie ferroviaire, effectue dle des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

-30-

Renseignements :
Stéphane Lacroix, directeur des relations publiques
Téléphone : 450 682-5521
Cellulaire : 514 609-5101
Courriel : slacroix@teamsters.ca